André Grimaldi est l’auteur du livre «L’Hôpital Malade de la Rentabilité »
Selon lui l’hôpital souffre de 3 crises :
-démographique
-d’adaptation au système de santé
-de financement

-La crise démographique est due au numerus clausus qui relève d’un consensus national (approuvé à droite comme à gauche)
Jusqu’en 2003 la sécurité sociale a financé les retraites anticipées des médecins.

-La crise d’adaptation est due aux progrès médicaux , aux changements des pathologies (par exemple le SIDA), au développement des maladies chroniques (elles représentent 60% des dépenses de santé)

-La 3e crise : en 1945 le système de santé est mixte – privé et publique
La médecine libérale se soumet au conventionnement.
Le système perdure pendant les 30 glorieuses puis c’est la descente.

Les dépenses de santé représentent 11% du PIB. Les besoins de santé sont illimités ce qui amène à poser la question : quels choix fait on ?
En matière de régulation il y a 3 choix  possibles :
- « le juste soin au juste coût »
-par le marché
-publique (budget consacré à la santé)

Comment créer un marché de la santé ?
Loi HPST
Changement de langage : un médecin devient 1 producteur de soin ; un patient devient 1 client
Les hôpitaux "gagnent des parts de marché".
L’hôpital public n’existe plus, il devient un établissement de santé.
On parle d’hôpital « entreprise », il devient une structure de gestion.
Nouvelle devise « notre devoir vous faire préférer l’APHP »

Plusieurs modes de financement sont possibles :
-le prix à la journée (appliqué jusqu’en 1983)
-le budget global (jusqu’en 2004)
-revenu à l’activité (actuellement)
Ces modes de financement ont été utilisés à tour de rôle, or ils devraient être utilisés ensemble.
On soumet les soins palliatifs à la T2A.
Seule la psychiatrie n’est pas rentrée dans la T2A.
La T2A c’est le tarif unique, la convergence tarifaire est prévue jusqu’en 2018.
Question : un hôpital peut il déposer son bilan ?

Autres questions : qu’est ce qui fait partie de la solidarité et qui n’en fait pas ?
Qu’est ce qui est gratuit ou pas ?

A l'issue de cette réunion, quelques dates à noter :
-lundi 14 mars à 20h30 les Assises de la santé à Avon à la Maison dans la Vallée 
-le 2 avril journée nationale pour l’hôpital public – rassemblement sur Paris et également en Seine et Marne, appel à rassemblement:
à 10h à Melun place du marché,
à 15h à Fontainebleau